Les imprimantes 3D se déclinent en 4 grandes familles (à ce jour !)

La précision avec laquelle elles exploitent les fichiers 3D pour produire des objets a atteint un niveau de qualité qui égale et dépasse souvent les standards des productions classiques.  Et cela s’améliore à chaque génération d’imprimante … 

Toutes les imprimantes utilisent des modèles informatiques 3D décrivant les objets à fabriquer et un logiciel de « tranchage » qui indique à l’imprimante, couche après couche, ou déposer le matériau utilisé pour fabriquer l’objet

Imprimante par dépôt de fils : l’imprimante dépose un filament de plastique fondu sur sa surface de fabrication dans le plan horizontal garce à une buse (coordonnées X et Y) pendant que la plateforme de fabrication fait varier sa position en hauteur (axe Z) ce qui permet en répétant l’opération de faire fusionner les couches entre elles jusqu’à obtention de l’objet à imprimer.

Imprimante par jet de matière : L’imprimante amène le matériau de construction à l’aide d’une buse mobile sur les 3 axes de fabrication (X, Y et Z) ou une source d’énergie fond la matière couche après couche pour fabriquer l’objet. 

Imprimante à résine photosensible : L’imprimante polymérise une résine photo sensible sur la surface de fabrication à l’aide d’un faisceau laser ou d’un projecteur. La surface de fabrication fait varier sa position en hauteur d’une couche à l’autre pendant que la source de lumière solidifie la résine dans le plan horizontal.  

Impression par frittage ou fusion de poudre :  L’imprimante génère grâce à un laser une chaleur permettant d’agglomérer ou de fondre les grains de poudre dispensé sur la plateforme de fabrication dans la position voulue, couche après couche.  

Game miniatures utilise l’impression par polymérisation de résine photo sensible. Cette technologie est bien adaptée à la fabrication de modèles présentant un grand niveau de détail.

Nous avons accès à une très grande bibliothèque de fichiers 3D pour des modèles de véhicules de la seconde guerre mondiale.

La plupart de ces modèles sont conçus pour être imprimés au 1 :100, échelle compatible avec les figurines de 15 ou 18 mm, nous préparons plusieurs modèles pour le 1:56.

B1bis 1-56 25mm

                                                                                                B1bis multi echelle

Nous commercialisons pour l’instant une vingtaine de modèles parmi les centaines auquel nous avons accès … si un autre modèle particulier vous intéressent, merci de nous contacter, il est probable que nous puissions vous le fournir. 

Une toute petite partie des modèles disponibles est présente sur notre site.

                                     france

Avantage et inconvénient des véhicule produit en 3D : 

La fabrication d’un modèle prend beaucoup de temps comparé à une production classique par injection plastique ou moulage de métal.

En effet imprimer couche par couche, épaisse de 50 microns et parfois moins, un objet qui en nécessite plus de mille prend beaucoup plus de temps. 

Par contre , aucun outillage autre que l’imprimante n’est nécessaire … pas de moule, pas de machine pour injecter le plastique ou de centrifugeuse pour le métal ni de creuset pour le fondre.  

La légèreté des modèles peut rebuter certains joueurs, le ressenti étant que manipuler un objet en métal, est plus agréable et valorisant voire rassurant … ceci dit Le fait de ne peser que quelques grammes permet de maintenir les coûts d’expédition au plus bas même pour un plus grand nombre de véhicules à expédier.  

La résine qui compose nos modèles est un matériau comparable aux matières plastiques d’autres produits du marché, en termes de fragilité.

De par leur mode de fabrication, nos véhicules sont dégraissés, les supports d’impressions sont enlevés et les défauts de surface sont traités avant d’être apprêtés pour une mise en peinture plus aisée chez leur utilisateur final. La résine est plus facile à travailler ( percer/ coller / poncer) que tout autre matériau utilisé.  

Enfin, le niveau de détail est, au pire, comparable et bien souvent supérieur aux produits injectés ou moulés dont nous avons connaissance.  Ces véhicules sont imprimés avec une résolution de 50 microns (une couche fait un vingtième de millimètre… imperceptible à l’œil nu… difficile à discerner avec une loupe) 

Certains fichiers 3D en fonction de leur niveau de détail sont exploitables en plusieurs échelles, nous permettant de les imprimer à une échelle compatible avec le 25 mm et d’obtenir des véhicules pouvant très aisément tenir leur rang sur une table de jeux 

                                            Allemagne

         

                                                                                                                                       Allies

barge

Nous espérons par la suite produire des figurines en 15 et en 25 mm.

Les figurines en résine étant fragiles et délicates à manipuler, l’impression 3D servira à fournir des « Masters » qui eux seront moulés et produits en métal, affaire à suivre. 

chevalier

                                                                                    chevalier