Miniature du Char français SOMUA S35
  • Miniature du Char français SOMUA S35
  • Char de cavalerie SOMUA S35
  • Char SOMUA S35 vue arrière
  • Char français SOMUA S35 en gros plan
  • Reproduction du Char SOMUA S35

Char SOMUA S35

5,00 €

SOMUA S35, LE char de cavalerie 

Cette reproduction du char de cavalerie "S35 à l'échelle 1:100 est compatible avec les figurines de 15 mm. 

Ce modèle est fabriqué en résine et apprêté en jaune Foncé.

description en bas de page 

Quantité
En stock

  • Paiement 100% sécurisé Paiement 100% sécurisé
  •  Colis résistants et soignés Colis résistants et soignés
  • Retours gratuits pendant 15 jours Retours gratuits pendant 15 jours

Miniature du char de cavalerie SOMUA S35

Reproduction du célèbre char de cavalerie  "S35 à l'échelle 1:100, compatible avec les figurines de 15 mm. 

Modèle fabriqué en résine.

2 pièces en forme pleines (châssis et tourelle).

Apprêté en jaune foncé.

Dimensions approximatives  :  Longueur 54 mm

                                             Largeur   19 mm

                                             Hauteur   26 mm         

Poids approximatif               :                 14 g

Montage                             :                 Néant   

Le S35 est la réponse de la Société d'Outillage Mécanique et d'Usinage d'Artillerie à l'appel d'offre de la cavalerie  pour un véhicule appelé AMC (automitrailleuse de combat) au début des années 30. 

Cette "AMC" est sans doute le meilleur char Français au début du conflit. Il équipa les 3 Divisions Légères Mécanisées (DLM)  à raison de 87 chars par division, le reste des chars étant des H35 ou H39.

La production en série débute en 1935 et environ 400 unités seront produites au jour de l'armistice dont plus de 350 seront réceptionnés aux armées.  

Pesant 20 Tonnes, classifié comme char moyen, le "S35" était rapide, correctement blindé et bien armé et pouvait tenir facilement la dragée haute à tous ses opposants.

Son principal défaut, commun à presque tous les blindés Français de l'époque, réside dans la disposition de sa tourelle.

Le S35 était doté d'une tourelle APX 1 "CE", à "chemin élargi ",  permettant à un deuxième membre d'équipage d'aider au chargement de la pièce de 47 mm.

Même si cette particularité améliorait le rendement par rapport aux tourelles strictement monoplaces, cette disposition était désavantageuse comparée avec celles des panzer III et IV dont les tourelles sont servies par 3 membres d'équipage.

Comme la plupart des blindés Français de cette époque, le S35  était doté d’un blindage sérieux (40 mm en caisse , 55 mm en tourelle) et présentait la particularité d'avoir une caisse en acier moulé. L'épaisseur de son blindage et les formes arrondies de sa caisse en faisait un appareil difficile à percer.

Evitez les S35 ! :

Le S35 était doté du même canon sous tourelle que le B1bis  : le 47 mm SA35 lui permettant de venir à bout de tous les blindés de l’axe rencontrés.

Lors des  combats en Belgique, Les Allemands ordonnèrent à leur blindés de rompre le combat si ils faisaient face à des S35... l'os était trop dur à ronger ...  

Si vous jouez la DLM, une des plus puissantes formation existant au début du conflit , vous devez aligner cet appareil !

WWII-15-VEH-FR-0002-MB
4 Produits

Références spécifiques