Miniature d'une Automitrailleuse Panhard AMD 178
  • Miniature d'une Automitrailleuse Panhard AMD 178
  • Automitrailleuse française Panhard AMD 178
  • Vue arrière Automitrailleuse Panhard AMD 178
  • Vue en gros plan Automitrailleuse Panhard AMD 178
  • Reproductions de l'automitrailleuse Panhard AMD 178

Automitrailleuse Panhard AMD 178

4,50 €

Panhard P178, Automitrailleuse de Découverte (AMD)     

Cette reproduction du véhicule de reconnaissance P178 à l'échelle 1:100 est compatible avec les figurines de 15 mm. 

Ce modèle est fabriqué en résine et apprêté en Vert "eau".

description en bas de page 

  • Paiement 100% sécurisé Paiement 100% sécurisé
  •  Colis résistants et soignés Colis résistants et soignés
  • Retours gratuits pendant 15 jours Retours gratuits pendant 15 jours

Miniature de l'automitrailleuse de Découverte Panhard 178.

Reproduction de l'AMD P178 l'échelle 1:100, compatible avec les figurines de 15 mm. 

Modèle fabriqué en résine

6 pièces en formes pleines (châssis, tourelle, roues).

Modèle apprêté en "Vert eau".

Dimensions approximatives  :  Longueur 48 mm

                                             Largeur  19 mm

                                             Hauteur  24 mm       

Poids approximatif                :                 8 g

Montage                              :              Vendu monté

L'AMD PANHARD modèle 1935 (ou Panhard 178)  découle d'un appelle d'offre de 1931. Le marché fut remporté par la société PANHARD et le premier prototype fut terminé en Octobre 1933.

Après un cycle d'essais et modifications, ce véhicule fut approuvé par la commission d'essai de Vincennes à l'automne 1934.

Dès l'origine et pour longtemps, Cette "AMD" fut un engin de tout premier ordre, elle équipera les unités de reconnaissance des Divisions légères Mécanisées (DLM) à raison de 40 engins par DLM , des division légères de cavalerie, 20 engins par DLC,  et certains groupes de reconnaissance de Division d'infanterie, 20 engins par GRDI.

 Les commandes sont passées dès 1935 et environ 480 AMD complètes (sans compter les véhicules de commandement) seront effectivement fabriqués.

 Environ 380 seront réceptionnées aux armées 

Véloce et puissante

Pesant 8 tonnes,  rapide et bien armée,  Disposant d'une bonne autonomie, cette automitrailleuse était destinée à la reconnaissance lointaine des grandes unités, sillonnant les routes en avant des gros de l'armée à des distance de plusieurs dizaines de kilomètres des lignes amies. 

Son canon de 25 mm,  chose peu courante en France, est installé dans une tourelle biplace et pouvait mettre à mal l'ensemble des adversaires de l'axe du début de la guerre. 

Disposant d'un poste de conduite à l'avant ET à l'arrière ( en "inverseur") , Ce Véhicule pouvait en cas de besoin être conduit en marche arrière à grande vitesse au lieu de de devoir faire demi tour sous le feu en cas de mauvaise rencontre.     

Principal défaut, son habitabilité rendait cet appareil inconfortable à son équipage, en particulier en tourelle. Son blindage, comme pour tous les véhicules légers de Reconnaissance, ne dépassait pas  20 mm, protégeant l'équipage contre les éclats d'obus et le feu des armes légères mais bien faible face à une arme antichar.   

Première au feu ! 

La P178 accompagne la plupart des unités de cavalerie ou d'infanterie Française,  toujours en avant des lignes amies elle est à jouer dans tous les engagements du début du conflit. 

WWII-15-VEH-FR-0003-TA

Références spécifiques